Éliane COUVAL
Maître enseignante Reiki

Le top 5 de l'écologie du système familial


1 commentaire

Le corps et l'esprit, les deux fondamentaux de notre existence

Afin de prendre appui sur un corps sain, il est essentiel de répondre à ses besoins primaires : besoin de repos mais également d'exercice, besoin de respect de son propre rythme, besoin d'une alimentation adéquate etc. Les besoins changent en fonction de la réalité du moment.

Afin de respecter l'esprit, il est nécessaire d'instaurer la confiance que la vie nous veut du bien, et la vie c'est Soi-Même !

Mais comment traverser le quotidien sans négliger l'un ou l'autre de ces piliers ? Notre posture face à la vie, nos comportements et nos décisions de chaque instant à l'instar de notre souffle créent les autres piliers de manière à faire oeuvrer le coeur de source là où tout commence et là où tout finit.

Consentir à connecter la foi

Qu'est-ce que je choisis de nourrir dans toute relation ? Et si je choisissais de réorienter mon système de pensée ?

Consentir à la réalité exacte de ce que nous vivons dans une situation ou une relation "difficile" permet de sortir du tyrannisme que nous exerçons bien souvent sur nous-même et que nous projetons à l'extérieur soit sur les autres soit sur des situations.

Par exemple pour la blessure de trahison : cela consisterait à s'observer soi-même afin de voir de quelle façon nous contrôlons notre existence, car inconsciemment c'est en soi que le mensonge opère. Parfois c'est une pensée telle que : "la vie serait plus aisée si nous avions des enfants comme ceci ou comme cela", ou "cela serait autrement si j'étais dirigeante d'une entreprise,  d'un pays", etc.

 

Prendre conscience que tout cela est fondé sur de vieux schémas de fonctionnement auxquels nous continuons d'adhérer sans les avoir revisités, est un premier pas. Nous avons le choix alors entre  feindre de prêter attention à une autre solution, ou créer de l'espace afin de laisser émerger une idée, un événement ; effectivement  dans le champ des possibles, tout existe potentiellement en nous au-delà de ce qui se produit de manière relative dans une réalité "illusoire".

Ignorer cette foi profonde, c'est maintenir des tensions à tous niveaux, physiologiques, émotionnels et spirituels en nous faisant croire que nous n'avons pas de chance, que nous sommes mal tombés dans telle relation, dans tel emploi, voir même que nous n'avons pas notre place dans cette vie, voir pire encore que nos enfants ne nous correspondent pas !

 

Il est fondamental de savoir que tout part de nous ! Car le point commun entre ces situations et ce que nous désirons vraiment c'est NOUS !

Du coup l'idée est de quitter tous "délires" de l'imaginaire et des projections qui ne font qu'agrandir la blessure et augmenter l'anxiété y compris la frustration, la colère, ou le désespoir. Ce que nous vivons dans nos petites sphères quotidiennes, familiales et autres sont le reflet de ce qui se passe dans le monde et inversement.

En tout état de cause il est important d'avoir à l'esprit que dans tout dysfonctionnement familial, ce sont les résistances à l'amour qui créent la boule de neige transmise de génération en génération. Ainsi mettre de la conscience et du pur amour sur la mémoire la fait fondre comme neige au soleil.

Donc faire des choix éclairés par ce consentement permet de réenchanter sa vie.

La légitimité : "quel parent je suis ?"

Et si en tant que parent je me sentais légitime d'accueillir de nouveaux concepts dépourvus de toute notion de bien ou de mal ?

En tant qu'adulte nous nous sommes construits selon notre histoire de vie et ce que nous avons acquis durant l'enfance. Nous nous sommes construits sur les dysfonctionnements familiaux trans générationnels ; cela fait sens au niveau du  système familial intérieur qui ressent les tensions, le mal être et c'est souvent non conscientisé chez la personne concernée.

 

Cependant lorsque certains déclencheurs externes ou internes au système surviennent,  les blessures anciennes peuvent réapparaître sous cette forme. 

Souvent les enfants jouent ce rôle inconscient chez le parent, et lorsqu'ils appuient sur le bouton "qui fait mal", en l'absence de recul et d'observation il est facile de se laisser emporter par la spirale de ces mémoires inconscientes, qui au passage laissent souvent des marqueurs de culpabilité plus ou moins importantes suivant le degré de la blessure. Par conséquent l'ouverture à la résilience ne peut intervenir qu'après avoir libéré ces hyper réactivités.

 

Il arrive aussi que par manque de confiance et de légitimité, le parent retourne l'autorité contre lui-même et dans ce cas l'enfant va être insécurisé par un sentiment d'absence du parent, ou à l'inverse le parent va exercer un contrôle, une rigidité sur l'enfant, ce qui a pour effet de contraindre à tout prix l'enfant à obéir.

L'une comme l'autre des deux situations sont pour la plupart inconscientes chez le parent qui cherche à "bien faire"; cependant tant qu'il n'en a pas conscience qu'il est lui-même contrôlé par de vieux schémas récurrents les situations conflictuelles risquent de se rejouer indéfiniment. Et tant que ces schémas n'ont pas été "vus" ils continuent d'oeuvrer au détriment de l'équilibre du système.

 

Parfois certains traumas ou chocs émotionnels de l'enfance se sont transformés en traumatisme mais ce n'est cependant pas une règle. Parfois aussi peuvent apparaître de l'hyper réactivité résultat d'un état de survie que l'adulte vit en réaction à ses blessures du passé.

La bonne nouvelle c'est que tout traumatisme peut évoluer et se transformer.

 

Côté parent

Et en tant que parent, il est bon de se poser la question de ce que je choisis de nourrir dans la relation à mon enfantsans oublier que l'adulte a comme responsabilité de devenir son propre parent intérieur. Et ensuite de considérer la situation comme quelque chose d'évolutif et de non figé.

Ainsi trouver la vérité exacte d'une situation c'est se laisser diriger par l'enseignement de ce qui se passe dans l'instant, de ce qui est à l'oeuvre sans jugement et juste dans l'accueil. C'est consentir à voir le problème ou la difficulté de l'enfant avec un regard différent, c'est s'approprier la difficulté de l'enfant car l'enfant ne fait que refléter la nôtre. C'est ramener à notre conscience que cela a déjà existé en nous à un autre niveau.

De cette façon se crée un nouvel espace dans lequel une solution ou de nouvelles pistes vont pouvoir potentiellement émerger.

L'autorisation de grandir

Et si je m'autorisais à vivre des expériences dépourvues d'enjeux ?

Pourquoi ne pas s'autoriser à vivre toute expérience relationnelle comme un espace de jeu à grandir ensemble.

Parfois le temps de reprendre pied, nous avons besoin d'une aide extérieure ponctuelle afin de sortir d'un état de survie qui peut se traduire par un burn out ou de l'hyper réactivité.

Tout cela n'est pourtant pas en phase avec la réalité exacte, celle du lien au principe de Vie, et la vie c'est nous-même avec tout ce que nous désirons de meilleur pour "nous m'aime" et nos enfants.

 

Il est bon aussi de se donner l'autorisation d'écouter la petite voix qui remet en question et accuse la difficulté, ou remet en cause une idée en créant de la résistance. En effet cette petite voix intérieure a vraiment une bonne intention pour nous, elle a juste besoin d'être réactualisée puisqu'elle correspond souvent à une situation antérieure à ce qui est vécu. Et où à ce moment-là le danger était réellement présent ; elle nous a ainsi permis de rester en vie.

Par conséquent écouter son message c'est s'autoriser à récupérer une part blessée et qui a été mise de côté il y a très longtemps y compris par nous-même qui souhaitions avant tout être heureux, et c'est ok ! De nouveau pas de jugement mais de l'accueil !

 

Du coup cette part subconsciente blessée qui a terriblement manqué d'amour sollicite beaucoup de bienveillance et d'empathie de notre part afin de pouvoir réintégrer l'unité du "système familial intérieur" si chère à François Le Doze. Lorsqu'elle peut enfin le réintégrer l'équilibre revient et nous nous apercevons qu'aller vers ce projet ou entrer en relation devient beaucoup plus fluide et facile.

Ainsi cette attitude permet d'accéder à une conscience plus aiguisée de ce qui se passe exactement dans notre réalité.

La résilience côté parent

Et si nous ouvrions notre coeur aux défis que l'enfant met en scène, serions-nous plus enclin à voir nos facettes les plus sombres comme des portes de retournement vers la lumière ?

Le coeur permet d'assurer les échanges entre les deux pôles corps-esprit. La conscience permet de laisser traverser jusque dans la chair et dans les os tout blocage.

 

Souvent ce sont les blessures d'origine, la trahison, l'injustice, l'humiliation, l'abandon et le rejet,  la culpabilité, la honte etc. qui ont pour rôle d'activer des mouvements d'influx et de reflux selon ce qui se passe dans notre environnement intérieur et extérieur.

 

L'invitation est de considérer que la vie est en perpétuel mouvement ce qui permet de faire appel à la présence et à l'écoute intimement subtile de chaque événement de vie.

C'est la seule intention à poser, la confiance peut de nouveau émerger.

Le coeur avec sa capacité d'ouverture à instaurer la paix transmute les mémoires et recrée l'enchantement de la source d'origine.

 

Comment y parvenir ?

La prière Ho'oponopono des conflits avec sa puissance va permettre de faire la paix avec le passé. En commençant par aimer toutes ces mémoires qui ne sont en fait que des expansions de ce qui a été faussement intégré dans l'enfance

 

Le but est de nous inviter à aimer cette mémoire et à descendre au niveau du coeur afin de recontacter l'espace de notre source d'origine, là où l'amour EST sans condition.

Surtout ne pas oublier qu'il n'y a aucun enjeu, aucune perfection à rechercher ; c'est même tout l'inverse : c'est accepter ce qui est avec conviction et persévérance de manière à ce que ça se libère !

 

Effectivement le développement spirituel est basé uniquement sur une notion quantique contrairement au développement personnel trop souvent axé sur la performance. 

 

Considérer que la vie est en perpétuel mouvement et faire appel à la présence et à l'écoute intimement subtile de chaque événement de vie est la seule intention à poser sans rechercher quoique ce soit.

L'acceptation de ce qui est

Et si je considérais que la sphère familiale constitue les racines porteuses de nouveaux paradigmes ?

L'acceptation c'est le prérequis dans toute évolution ; en effet tout ce qui n'est pas accepté ne peut être transformé.

Tout système éducatif comporte une notion d'obligation, d'évaluation, de norme. Pourtant chaque individu est différent et unique ; pourrions-nous seulement accepter qu'avant d'obtenir un changement, faire le ménage dans notre propre système ferait peut-être toute la différence ?

 

La méditation, le scan de toutes les parties du corps, l'attention fixée sur le vivant du ce corps, et l'esprit qui observe en arrière plan aide à sortir de toute situation dramaturge, et de tout programme qui a créé la situation non désirée.

L'humour et le jeu permettent de sortir de tout jugement, d'apprendre et réapprendre les principes de vie de base dont celui du mouvement ; rien n'est figé tout organisme vivant bouge, évolue, se transforme. Ce sont des outils simples à intégrer dans chaque famille !

 

Revenir à tout ce qui vit en nous, rend le coeur léger comme celui de l'enfant intérieur joyeux que nous étions à l'origine.

Accepter son incarnation et sa condition humaine c'est s'ouvrir à des échanges beaucoup plus harmonieux, lumineux au sein de notre propre système intérieur. Et si vous rayonnez cela s'expanse et revient ensuite à soi dès qu'il y a rencontre avec la même énergie. Mais tout dépend de là où part cette énergie, vous l'avez compris.

 

Alors belle évolution dans vos différentes sphères de vie, qu'elles soient familiales, amicales, ou au niveau du couple, ou entreprenariales, etc.


Lire les commentaires (1)

Articles similaires


1 Commentaires

Ne sera pas publié

Envoyé !

Auteur de l'article
Éliane COUVAL
04 NOVEMBER 2023 à 11:02

J'ai créé cet article avec des mots qui ont traversé mon canal afin d'agrandir des ondes et des pépites de renouveau dans le monde de la matière.

Derniers articles

Le Reiki est un chemin de conscience vers le corps

22 Nov 2023

Le top 5 de l'écologie du système familial

30 Oct 2023

Mon histoire de femme avec le Reiki

03 Sep 2023

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.